Quelle alimentation pour optimiser ses performances au football ?

QUELLE ALIMENTATION POUR OPTIMISER SES PERFORMANCES AU FOOTBALL ?

De nos jours, les jeunes joueurs oublient souvent que l’alimentation est un des meilleurs moyens d’optimiser ses performances au football. Se contenter de 3 séances d’entrainement par semaine et de quelques étirements ne suffit pas. Jouer au plus haut niveau demande des sacrifices. Pour cela, il faut mettre en place une hygiène de vie irréprochable et une alimentation très stricte afin de réduire considérablement voire écarter le risque de blessure et avoir une condition physique parfaite. Aussi, nous allons aujourd’hui aborder un point central : l’alimentation. Si les plus grands footballeurs possèdent leurs propres chef-cuisinier ce n’est pas sans raison et nous allons tout de suite découvrir pourquoi.

LES CALORIES, PILIER DE LA CROISSANCE

Il faut savoir qu’en moyenne, un joueur de football professionnel mange 3 000 calories par jour. Le nombre de calories est très important, puisqu’il s’agit littéralement de l’énergie dont dispose notre corps pour fonctionner. Beaucoup de jeunes joueurs ont parfois du mal à consommer autant de calories en une seule journée. D’autres dépassent ce quota sans problème en consommant bon nombre de produits sucrés comme des biscuits ou des bonbons par exemple.

Toute la difficulté réside dans le fait qu’il faut disposer d’assez de calories pour contribuer au bon développement de notre corps tout en consommant des aliments bénéfiques à notre santé. Une bonne alimentation, variée et équilibrée, permettra d’améliorer la récupération tout en réduisant le plus possible le risque de blessure. Enfin, elle favorisera également le développement de la masse musculaire.

L’IMPORTANCE D’UNE BONNE RÉPARTITION…

Nous évoquions précédemment l’importance du nombre de calories par jour. Mais il est tout aussi important de répartir convenablement ces calories. En effet, 55% de l’alimentation des footballeurs professionnels est composée de glucides. Ces derniers sont stockés sous forme de glycogène dans les muscles et le foie. Ils sont fournis par les sucres lents comme le riz, les pommes de terre, les pâtes ou encore les céréales et le pain. Il est très important d’en consommer régulièrement car les sucres lents permettront une diffusion d’énergie étalée dans le temps a contrario d’une compote par exemple.

Autre partie importante de l’apport en calories : 30 % de lipides. Il est possible d’en trouver dans les graisses animales et végétales, le fromage, et la viande. Le rôle des lipides est simple : stocker de l’énergie dans l’organisme. Le dernier apport primordial dans l’alimentation du footballeur est bien entendu : les protéines. Elles représentent environ 15 % de l’alimentation des footballeurs. Facilement consommables grâce à la viande ou au poisson, le rôle de ces protéines est de favoriser la prise de masse et le renouvellement des tissus musculaires. Cette molécule est idéale pour la récupération entre les matchs, surtout dans des grandes compétitions où les matchs se suivent.

Articles liés