Maroc – Espagne : Les Lions de l’Atlas renversent la Roja

MAROC – ESPAGNE : LES LIONS DE L’ATLAS RENVERSENT LA ROJA

Maroc – Espagne : C’est un moment historique pour les marocains ! Pour la première fois de leur histoire, ils se sont qualifiés pour les quarts de finale de la Coupe du monde. Auteur d’une prestation hors du commun, le gardien Yassine Bounou a repoussé à 3 reprises les tentatives espagnoles lors de la séance des tirs au but (3-0 après un score de 0-0 à l’issue de la prolongation).

LE MAROC RENTRE DANS L’HISTOIRE

On aura pu voir énormément de joie sur le visage d’Achraf Hakimi et les siens. Ce 6 décembre 2022 restera dans l’histoire du football marocain. Pour la première fois, les Lions de l’Atlas seront en quarts de finale d’une Coupe du monde, après avoir arraché leur qualification aux tirs au but face à une équipe d’Espagne décevante sur le plan offensif (0-0, 3-0 t.a.b.). C’est d’ailleurs le latéral droit du PSG qui est venu conclure cette séance d’une panenka placée au centre du but.

Cette qualification est aussi historique pour tout un continent : l’Afrique. C’est seulement la quatrième fois dans l’histoire de la compétition qu’une sélection africaine se qualifie pour les quarts de finale, après le Cameroun en 1990, le Sénégal en 2002 et le Ghana en 2010. Samedi 10 décembre prochain, le Maroc aura donc l’opportunité de devenir la première nation africaine à atteindre les demi-finales d’une Coupe du monde. Il faudra pour cela battre le Portugal, vainqueur de la Suisse sur le score de 6-1 ce mardi soir.

DÉSILLUSION POUR L’ESPAGNE

Pour l’Espagne, c’est donc un immense coup dur. La Roja avait pourtant bien monopolisé le ballon face aux Lions de l’Atlas. Mais comme il y a quatre ans face à la Russie, cette possession a été complètement stérile en occasions de buts (le premier tir cadré espagnol est intervenu à la 54e minute).

Elle aura finalement été emmenée jusqu’aux tirs au but par des marocains conquérants et qui n’ont rien lâché tout au long de cette rencontre. Côté espagnol, aucun joueur n’aura réussi son tir au but : ni les Parisiens Pablo Sarabia et Carlos Soler, ni l’expérimenté Barcelonais Sergio Busquets, dernier rescapé du Mondial 2010 remporté par l’Espagne en Afrique du Sud. Comme il y a quatre ans, la Roja quitte la Coupe du monde en huitième de finale.

Articles liés