RÉSUMÉ LIGUE 1 - JOURNÉE 3

Les résultats de cette 3ème journée de Ligue 1 !

LYON - TROYES (4-1)

S’ils n’ont pas brillé en première mi-temps (mis à part l’erreur d’Adil Rami dès la 3ème minute), les Lyonnais se sont parfaitement rattrapés en seconde période grâce à la nouvelle recrue Nicolas Tagliafico (47ème), puis Tetê de la tête à bout portant 2 minutes plus tard. En fin de match, le brésilien enfonce le clou et porte la marque à 4-1 pour l’OL.

Dauphins du PSG après deux journées et 2 matchs disputés, les joueurs de Peter Bosz réalisent un début de championnat parfait sur le plan comptable. Parmi les satisfactions, outre Tetê et Alexandre Lacazette, Corentin Tolisso a réussi son grand retour comme titulaire au sein de l’effectif Lyonnais. En revanche, côté troyen, le départ est tout sauf splendide. Après trois journées, les hommes de Bruno Irles se sont inclinés à trois reprises et pointent désormais à la dernière place du classement.

MONACO - LENS (1-4)

Après une première période réussie, conclue par les buts d’Openda (7ème) et Machado (38ème), les Sang et Or ont su tuer le match avec la manière en seconde période. C’est une victoire convaincante pour l’équipe de Franck Haise, toujours invaincue.

C’est une victoire logique qu’est allé chercher le RC Lens ce samedi après-midi sur la pelouse de l’AS Monaco. Les Sang et Or ont corrigé Monaco au stade Louis-II (4-1). Provisoirement en tête du classement, les Lensois savourent pendant que les Monégasques grimacent. En effet, Lens n’a pas laissé la place au doute.

OM-NANTES (2-1)

Alexis Sánchez et Jordan Veretout ont connu ce samedi leur première titularisation avec leur nouvelle équipe. Le Chilien s’est montré particulièrement actif et disponible pour ses coéquipiers, notamment en première période. L’ancien Nantais a quant à lui été à l’initiative de la première opportunité marseillaise de la soirée. Il a décalé Jonathan Clauss dans la surface, avant que l’international français ne bute sur Alban Lafont (5’).

Cependant, les occasions les plus franches étaient bien marseillaises en première période, mais Gerson (14’), Mattéo Guendouzi (40’) et Nuno Tavares (44’) n’ont pas su trouver l’ouverture avant la pause. Tout comme Moses Simon, qui s’est procuré une énorme opportunité et aurait pu permettre au FC Nantes de réaliser le coup parfait juste avant la mi-temps. Mais le tir puissant du Nigérian a été contré par Leonardo Balerdi juste au-dessus de son but (40’).

L’ancien attaquant de La Gantoise a manqué de justesse au retour des vestiaires. Esseulé, il n’a pas cadré après un excellent centre au second poteau de Fabio (51’), avant de faire briller Pau Lopez, sur un décalage parfait de Ludovic Blas (61’). Tout bascule à la 71ème minute de jeu, lorsque Chancel Mbemba hérite du ballon dans la surface sur un corner mal repoussé par la défense nantaise, avant de le pousser au fond et d’inscrire son premier but avec son nouveau club. 

Une joie de courte durée puisque le FCN réagi dans la foulée. Samuel Gigot a déséquilibré Mostefa Mohamed dans la surface et a écopé d’un deuxième carton jaune (76’). Blas transforme le penalty en force (1-1, 78’). Les Phocéens ne lâchent pas l’affaire et la remise de Luis Suárez surprend Nicolas Pallois, qui a dévié de la tête et pris Lafont à contre-pied (2-1, 82’). Les Nantais n’ont pas su trouver les solutions en fin de match et l’OM s’est tranquillement dirigé vers un deuxième succès cette saison.

ANGERS SCO - BREST (1-3)

Menés 2-0 à la pause et réduits à 10, les Angevins n’ont pas su renverser la vapeur en seconde période et concèdent leur premier revers cette saison. Dans la continuité du match contre l’OM, Brest décroche sa première victoire en Ligue 1. Bien aidés par l’expulsion de Sabanovic (34e), les Brestois ont maîtrisé leur sujet. 

En première mi-temps, sur un corner frappé par Belaïli depuis le côté droit, Le Douaron devance Blazic au premier poteau. Il n’a pas besoin de sauter et décroise sa tête pour tromper Bernardoni sur la gauche. Un peu plus tard à la 38ème, échappé sur le côté droit, Pereira Lage esquive Blazic et prend la profondeur avant de centrer pour la tête de Le Douaron. Bernardoni repousse sur sa ligne… mais l’attaquant brestois insiste et conclut du pied gauche à ras de terre. Doublé pour le joueur Brestois. À la 65ème, sur un corner exécuté par Belaïli depuis le côté droit, Dari est libre de tout marquage au coeur de la surface. Le défenseur marocain décroise sa tête pour tromper Bernardoni sur la gauche et porte le score à 3-1 en faveur des Brestois. Angers n’arrive pas à lancer sa saison et s’enfonce au classement.

LOSC - PSG (1-7)

Trois victoires en autant de matches, dix-sept buts inscrits et seulement trois encaissés… Le PSG de Christophe Galtier a poursuivi son parfait début de saison en Ligue 1 et écrasé Lille au stade Pierre-Mauroy ce dimanche, en clôture de la troisième journée (7-1). Kylian Mbappé s’est offert un triplé, Neymar un doublé. Lionel Messi et Achraf Hakimi ont participé à la fête et à la démonstration du club de la capitale, déjà solidement installé en tête du classement de cette Ligue 1 Uber Eats. 

Mbappé n’a pas mis longtemps à ouvrir la marque. Huit secondes : c’est le temps qu’il lui a fallu pour trouver l’ouverture, soit le but le plus rapide de l’histoire du championnat de France. Le plus rapide, également, de l’histoire du PSG en compétition officielle. L’international français a lobé Léo Jardim après une passe en profondeur de Lionel Messi, au terme d’une superbe combinaison collective (0-1, 1’). A la 28ème minute, Messi fait le break d’un plat du pied parfaitement placé, sur un service de Nuno Mendes (0-2). Hakimi, habilement décalé par Neymar, a triplé la mise (0-3, 40’), avant que le Brésilien n’enfonce un peu plus le clou (0-4, 44’).

En seconde période, la situation ne s’est pas arrangée pour les Dogues. Mbappé a fait preuve de lucidité et a laissé filer pour Neymar, qui s’est offert un doublé après avoir ajusté le gardien lillois (0-5, 52’). Jonathan Bamba a réduit l’écart en deux temps (1-5, 54’). Mais Mbappé (encore) signe le sixième but du match, sur un service de Neymar (1-6, 66’). En toute fin de match, le Brésilien a une nouvelle fois lancé le Français, qui a réalisé le triplé (1-7, 87’). Le début de saison de l’ancien Barcelonais est stratosphérique : en trois matches de Ligue 1, il a marqué cinq buts et délivré six passes décisives.

STADE RENNAIS - AJACCIO (2-1)

Les Rouge et Noir ont obtenu leur premier succès de la saison en Ligue 1, quinze jours après une défaite face au voisin lorientais (0-1) et une semaine après un nul frustrant à Monaco en supériorité numérique (1-1). Grâce à sa victoire, le Stade Rennais grimpe à la dixième place.

Après avoir fait briller Benjamin Leroy (13’), Martin Terrier n’a pas tardé à ouvrir le score, d’une puissante frappe lointaine à ras de terre, idéalement placée (1-0, 18’). Arnaud Kalimuendo, intéressant pour sa première titularisation, aurait pu ouvrir son compteur avec son nouveau club,  mais c’était sans compter sur une jolie détente du portier ajaccien (40’). Les gardiens étaient à la fête juste avant la pause : après une faute dans la surface d’Arthur Theate sur coup franc, les Corses ont obtenu un penalty, qu’a repoussé Dogan Alemdar (45+3’). Thomas Mangani avait cru égaliser mais l’ancien Angevin a dû retirer son penalty, puisqu’il avait frappé avant le coup de sifflet d’Hakim Ben El Hadj.

En difficulté face au bloc défensif de l’AC Ajaccio, les Bretons ont même concédé l’égalisation, peu avant l’heure de jeu. Mangani a déposé le ballon sur la tête de Mounaïm El Idrissy, oublié par Adrien Truffert au point de penalty (1-1, 58’). Une joie de courte durée pour l’ACA, car le Stade Rennais FC reprend l’avantage dans la foulée. Sur un corner tiré par Benjamin Bourigeaud, Loïc Badé a dévié avec de la réussite au second poteau vers Theate, qui a ajusté Leroy de la tête (2-1, 62’).

Sans franchement briller, le Stade Rennais s’en est remis à un nouveau sauvetage de son gardien, vigilant sur une reprise de Romain Hamouma (69’). De quoi lui redonner confiance, une semaine après son erreur à Monaco. La fin de match fut davantage électrique que spectaculaire : Romain Salin (81’), pour avoir contesté une décision de l’arbitre sur le banc de touche, et Lesley Ugochukwu (90+1’), pour une semelle sur Vincent Marchetti cinq minutes après son entrée en jeu, ont vu rouge. Même si l’expulsion du jeune milieu de terrain rennais semblait sévère.

LES AUTRES RÉSULTATS DE LA JOURNÉE :

STRASBOURG – REIMS (1-1)

CLERMONT – NICE (1-1)

TOULOUSE – LORIENT (2-2)

MONTPELLIER – AUXERRE (1-2)