Il ne faisait pas partie des joueurs qui ont disputé les barrages face au Cameroun, mais cela n'empêche pas Yacine Brahimi de donner son avis sur l'élimination de l'Algérie.

Il est de passage à Paris aujourd’hui, pour le lancement de FootSider, Yacine Brahimi en a profité pour accorder une interview au Parisien aujourd’hui. L’international Algérien est revenu sur plusieurs thèmes, dont l’élimination des siens avant-hier soir face au Cameroun :

« C’est très très compliqué… Encore plus avec ce scénario. C’est ça qui fait très mal. À la 118e, tu penses à 99,99 % que tu es qualifié et, six minutes après, tu te retrouves sous terre… Mais c’est comme ça, c’est dur, c’est triste, mais ça fait partie du foot. Il faut relever la tête et partir sur un nouveau projet. Mais attention quand je dis ça, ce n’est pas pour tout changer. Mais c’est partir sur une nouvelle dynamique. On sait que la Coupe du monde suivante sera dans plus de quatre ans… Forcément il y a des joueurs qui ne pourront plus être là. Certes, c’est un gros échec, mais il ne faut pas que tout bascule dans le négatif. Voilà, ça s’est joué pour vingt secondes. Il faut essayer de garder la tête froide et de penser positif. »

Yacine Brahimi

Celui qui joue au Qatar depuis 2019 porte donc un regard relativement positif. Brahimi se veut confiant en l’avenir et espère que la suite sera meilleure. La jeune génération des Fennecs a encore des choses à donner et à prouver.